Bonne Fête à tous mes frères et Soeurs d’Amicale Bouckman

 

Voici une petite histoire sur la Vie du Fondateur du Scoutisme

 

A Paddington, Londres, Royaume-Uni, d’une Famille Anglicanne, Robert Stephenson Smith Baden-Powell à vu le jour le 22 Fevrier de l’année 1857 . Il na pas grandit sous les yeux de son père

Son père le Rev. Baden- Powell professeur de mathématique  à l’université d’Oxford est mort lorsqu’il avait trois ans.  Sur dix enfants il est le huitième.  Il éprouve un amour attaché à la nature. Avec ses frères et sœurs, il passe régulièrement ses vacances à la campagne d’où il développe son sens d’observation.

Baden-Powell fait ses études à Charterhouse, collège réputé pour sa discipline, d’où il est pensionnaire. Il n'a jamais été un très bon élève et rate ses examens d’entrée à l'université. Il se présente alors à l’école militaire et obtient la seconde place au concours d’entrée, à 19 ans (1876).

En 1899, pendant le siège de la vi lle de Mafeking (Afrique du Sud), le future Fondateur du Soutisme  utilise les jeunes garçons qui le désirent comme messagers, observateurs ou sentinelles. Cette bataille permit à BP une fois de plus d’utiliser ses dons de comédien et son imagination aussi bien pour tromper l’adversaire que pour soutenir le moral des assiégés. A l’issue de sa victoire à Mafeking, BP devient un héros pour toute l’Angleterre et l’un des britanniques les plus connus de l’époque.

Il remarque combien ces garçons avaient pris leurs missions à cœur. BP expose ses idées sur les éclaireurs militaires dans son livre Aids to scouting. Ce livre connaît un grand succès, mais pas seulement chez ceux à qui il était destiné. BP reçoit des lettres de lecteurs lui demandant des conseils.

En 1907, alors âgé de 50 ans, il organise un camp de huit jours avec vingt garçons de différentes classes sociales sur l'île de Brownsea. Il y teste ses idées d'éducation par le jeu, d'indépendance et de confiance. Il inaugure ce camp le premier août à huit heures en soufflant dans sa corne de koudou. Le 9 août 1907, le camp de Brownsea est levé. Il rédige la version définitive de Scouting for Boys (Eclaireurs en français), l’ouvrage dans lequel il présente sa méthode.

Avec le grade de général, BP quitte l’armée en 1910 sur les conseils du roi Edouard VII. Celui-ci lui suggère qu’il rendrait de précieux services à son pays à l’intérieur du mouvement scout. Il se consacre pleinement à la propagation du scoutisme à travers le monde entier et ne cesse de voyager.

 En tournée pour donner des conférences dans le monde entier, BP rencontre une jeune femme, de 32 ans sa cadette: Lady Olave Saint Claire Soames. Elle a toujours aimé vivre à la campagne et est très attachée à ses animaux. Très vite elle se sent attirée par les enfants et travaille pendant un certain temps dans un centre de vacances pour jeunes invalides. Une année et demie après leur rencontre, ils se marient en 1912. Leur voyage de noces se déroule en Afrique du Sud et, évidemment, ils y campent. Elle démontre à son mari qu’elle a tout pour être une bonne guide. Elle devient Chef-guide mondiale. Ils eurent trois enfants : Peter, Heather et Betty.    

En 1918, il publie une revue intitulée Girl guiding edition. Il appelle le mouvement féminin les Guides plutôt que scoutes ou éclaireuses car il estime que leur rôle n’est pas d’éclairer mais de guider. « Une femme qui est capable de se tirer d’affaire toute seule est respectée aussi bien par les hommes que par les femmes. Ils sont toujours prêts à suivre ses conseils et son exemple, elle est leur guide. »

Le mouvement prend vite beaucoup d'importance, et se développe dans de nombreux pays du monde. Le Jamboree de 1920 réunit pour la première fois des scouts de 21 pays. Baden-Powell y fut nommé World Chief (chef scout mondial).

En 1927, il est anobli par le roi George V. Il prend le nom de Lord Baden-Powell of Gilwell, du nom d'une propriété qu'il a reçue de la famille McLaren pour en faire un centre de formation des chefs.

Il meurt le 8 janvier 1941 à Nyeri au Kenya où il est enterré. Sur sa tombe est gravé un signe de piste (symbole), le signe « fin de piste, retour au camp » et qui peut être interprété par « Je suis rentré chez moi ». Retourner

Lady Baden-Powell continua son rôle de lien entre les éclaireuses du monde entier. Elle meurt le 25 juin 1977 en Angleterre.

Notre Planette, ajourd’hui, a plus de 40 millions scouts.

 

 

Chef Henry

Le Vieux Renard